Les émerveillements d'un minot, au fil des jours, des balades, des découvertes, des rencontres...

14 décembre 2018

Petite balade à Lançon-de-Provence

Petite balade à Lançon, tout à l'heure, en accompagnant Marie sur un "tournage"... Je suis monté en haut du village entre le château et l'église, d'abord pour le panorama...

DSC02541

DSC02542

DSC02543

 

J'ai essayé de voir le château de plus près... Pas vraiment moyen d'y accéder...

DSC02552

 

Alors, je suis parti vers l'église, en travaux...

DSC02544

DSC02545

DSC02547

DSC02546

DSC02548

 

Et me suis ensuite baladé dans les ruelles adjacentes...

DSC02551

DSC02550

DSC02549

Posté par AlainAmblard à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Lolita

lolita-vladimir-nabokov

Enfin lu ce livre de Nabokov... Un classique, désormais, non? Dire qu'il a fait scandale lors de sa parution en 1959! Mais autre temps, autres moeurs... Il ne choquerait plus grand monde aujourd'hui, enfin à mon avis... Il est de facture très classique, très bien écrit, pas du tout érotique et encore moins pronographique ou invitant à la pédophilie... C'est juste un roman, avec beaucoup de longueurs, parfois, souvent... Envie de voir, désormais le film, plus noir, qu'en a tiré Stanley Kubrick... Forcément plus noir car Kubrick a toujours eu une vision très noire, pas très humaniste de notre monde... Mais, bon, c'est son droit, à Kubrick, sa vision, et il faut lui reconnaître un talent certain dans sa manière de décrire l'humanité... Je reviendrai sur le film de Kubrick, dès que je l'aurai enfin vu, bien sûr...

Posté par AlainAmblard à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2018

Juste la fin du monde

juste-la-fin-du-monde-gaspard-ulliel-nathalie-b

Le dernier film de Xavier Dolan, avec une belle brochette d'acteurs, Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard et Léa Seydoux... Xavier Dolan a su tirer de ces acteurs le meilleur d'eux-mêmes en terme d'émotions, de sensibilité... Un très beau film qui raconte le retour d'un auteur, après douze années d'absence, dans sa famille pour leur annoncer sa mort prochaine... De beaux portraits filmés avec maestria par Xavier Dolan... Un beau moment de cinéma, même si en DVD.

Posté par AlainAmblard à 07:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2018

Julieta

Julieta-DVD

Très joli film, que je ne connassais pas, de Pedro Almodovar... Une belle histoire de femmes, de relation mère-fille qui "part en vrille" sur un malentendu, ou plutôt sur le manque d'expérience, de vécu, de la fille... Décidément, Almodovar nous parle magnifiquement des femmes! Je poursuis ma découverte, ou re-découverte, de son cinéma coloré, de ses films... Je ne dis pas son "oeuvre", le terme est trop pompeux, non?

Posté par AlainAmblard à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2018

Drôle de graff'

20181205_135812

Vu dans la salle d'attente, à l'accueil, d'une société de HLM cette semaine... Les visages des deux personnages ne reflètent pas vraiment le bien-être, ni la notion de service ou de social, non?

Posté par AlainAmblard à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 décembre 2018

Le voyage en Arménie

Le voyage en Arménie

Enfin vu, cet après-midi, ce très joli film de Rober Guédiguian... Avec ses acteurs "habituels" et toujours formidables de justesse et d'émotions : Ariane Ascarides, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin... J'en avais les larmes aux yeux, tellement ce film est beau, même pour moi qui ne suis attaché à aucune terre, élevé "hors-sol" par une mère seule dans la banlieue parisienne, je comprends l'attachement qu'on puisse avoir à sa terre natale, son pays... On retrouve dans ce film magistral tous les thèmes chers à Guédiguian, toute son humanité, son humanisme, son amour des gens, de Marseille (jusqu'en Arménie!), son engagement social (tout est politique!).... Un beau moment de cinéma, comme toujours avec Guédiguian...

Posté par AlainAmblard à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etreintes brisées

Etreintes-Brisées

Vu hier soir ce joli film de Pedro Almodovar, Etreintes brisées... Ce n'est certes pas le meilleur, ni le plus célèbre, de ses films, mais on y retrouve toute son humanité, son humanisme, son admiration des femmes, sa manière de les magnifier, d'en dresser de magnifiques portraits... On y retrouve son univers pictural, coloré...

Et puis il y a Pénélope Cruz, une de ses Madone, sublime comme toujours, même dans son imitation d'Audrey Hepburn pour les besoins du film de Mattéo/Harry...

 

Posté par AlainAmblard à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La vie de rêve

La vie de rêve

Le dernier album de Bigflo & Oli, que j'aime beaucoup depuis que Marie, ma fille, me les a fait découvrir... Je l'ai d'ailleurs emmenée les voir en concert à Marseille, à la Fiesta des Suds, l'année dernière...

Après La vraie vie, La vie de rêve...

De plus en plus abouti(e)s, travaillé(e)s, intelligent(e)s leurs musiques et leurs textes... Des ambiances musicales différentes, pas exclusivement rap, style Boum-boum Tcha-tcha Boum-boum... Et puis des références musicales à IAM, me semble-t-il... Mais je ne suis pas un spécialiste, loin s'en faut...

Ma chanson "préférée", pour faire comme les ados, Rentrez chez vous, dans laquelle ils nous imaginent, nous les français, en migrant(e)s qui tentent de fuir une guerre civile en France (Ils ont fait sauter la Tour Eiffel). Pour donner à penser, s'ils en sont encore capables, à ceux qui refusent massivement que nous accueillions dignement les réfugiè(e)s qui affluent en Europe, pour des raisons climatiques, économiques, parce que leurs pays sont dévastés par des guerres (dans lesquelles nous vendons des armes, soit dit en passant...) :



 

 

 

Posté par AlainAmblard à 11:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

La forme de l'eau

La forme de l'eau

Vu ce magnifique film (en DVD) de Guillermo Del Toro, cette semaine... Un magnifique conte plein de belles images, qui se passe dans les années 50/60 aux Etats-Unis et en pleine guerre froide...

C'est, entre autres belles choses, une histoire d'amour entre un être mystérieux, un monstre selon certains, mi-humain, mi-animal aquatique, et une femme de ménage muette...

L'univers graphique, pictural, la photographie, rappellent Jean-Pierre Jeuent, dans Delicatessen, entre autres...

Pour en parler bien mieux que je ne saurais le faire, cet article de Télérama :

Oscars 2018 : "La Forme de l'eau", l'ode à la différence de Guillermo del Toro

Le réalisateur mexicain, récompensé par quatre Oscars dont celui du meilleur film, nous immerge dans un conte sous-marin, baroque et captivant, aux multiples références, de Jules Verne à Jean-Pierre Jeunet. Serait-ce un détournement du Monde du silence de Cousteau ?

https://www.telerama.fr



Posté par AlainAmblard à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Couleurs du matin

20181129_073732

Couleurs du matin, juste avant que le soleil se lève, depuis devant chez moi, à La Fare...

Posté par AlainAmblard à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]