Bon, hier, à Marseille, ça ne s'est pas passé du tout comme à Paris, mais alors pas du tout! C'était nettement plus calme, comme à l'accoutumée...

Normal les ultra-violents, probablement mobilisés, téléguidés, par le pouvoir en place pour discréditer le mouvement des Gilets Jaunes en saccageant Paris, étaient donc à Paris. Nul doute que cette ultra-violence et les dégâts occasionnés vont permettre à Macron et son "Sinistre de la Terreur", Castaner, de décréter une forme d'état d'urgence dédiée aux Gilets jaunes pour les empêcher de manifester, pour les faire taire...

Mais c'est peine perdue, les Gilets Jaunes, non-violents et pacifistes dans leur grande majorité, ne vont rien lâcher, ne vont pas abandonner, et vont continuer à battre le pavé, à manifester, jusqu'à satisfaction de leurs justes et légitimes revendications...

Surtout quand on a vu, comme hier à Marseille, les forces de l'ordre gazer des enfants à l'intérieur de la gare Saint-Charles et matraquer des personnes âgées (une pensée émue pour un vieux monsieur, ancien légionnaire, à terre après avoir reçu une grenade).

J'ai vu, à cinq ou six mètres de moi les policiers en civil de la BAC, se jeter sur un Gilet Jaune qui haranguait les "Robocops", le mettre à terre, le rouer de coups de pieds, dans le ventre, la tête, le dos... Il a dû finir en garde à vue et dans un piteux état, le pauvre! Le tout à la demande des "Robocops" de la police nationale qui perdaient patience (les CRS, eux, sont mieux formés à ça et "tiennent leurs nerfs").

J'ai moi-même pris un coup de matraque dans le dos (bien sûr, c'est plus facile dans le dos!) et ai été "gazé" dans la gare. Rien de grave, je reviendrai, ne serait-ce que pour la fraternité retrouvée, la lutte, le combat, menés avec d'autres. Au fil des semaines, on se retrouve tous les samedis comme en famille, on parle, on discute, on se chamaille parfois, on rit beaucoup aussi... On tente de s'organiser, de se structurer, et ce n'est pas chose aisée... Mais nous y parviendrons, je n'en doute pas un instant...

De plus, hier à Marseille, il y avait "en même temps", voire surtout, la manifestation des jeunes pour le climat, avec Alternatiba et Greenpeace, et croyez-moi, c'était festif, bruyant, et ces jeunes ont une "pêche", une énergie, impressionnantes, et ils ne vont rien lâcher non plus... Et ils savent qu'ils peuvent compter sur les Gilets Jaunes, et vice-versa!

La convergence des luttes se fait petit à petit et j'ai bien aimé ce slogan des jeunes : "Gilets jaunes, Gilets Verts, même combat!". C'est la pure vérité car les revendiactions sociales, fiscales, économiques, vont de pair avec le sauvetage de la planète, la seule que nous ayons à notre disposition...

Le jour où le dernier homme, la dernière femme, le dernier enfant, auront disparu de la surface du globe, c'est sûr qu'il n'y aura plus beaucoup de manifestant(e)s, ni davantage de forces de l'ordre...

En attendant, "quelques" images, comme il se doit :

 

DSC03129

Les forces de l'ordre défendant l'entrée de la Bibliothèque de l'Alcazar, dont tout le monde se fiche...

 

DSC03130

Et c'est reparti pour une randonnée avec nos "amis" policiers pour nous "protéger", nous accompagner... LBD40 à la main, tourné vers nous, tout de même...

DSC03131

DSC03132

En tête, la banderolle des Gilets Jaunes de Berre et des alentours, dont je fais aussi partie... Beau slogan, non?

 

DSC03135

Non, on n'oubliera pas, on ne pardonnera pas, pour Zineb...

 

DSC03137

 

Sur la gauche, un policier en pleurs? Non, je ne le crois pas vraiment...

 

DSC03138

La jeunesse "verte" en action!

 

DSC03139

Arrivée à la Gare Saint-Charles...

DSC03140

DSC03141

DSC03142

DSC03143

DSC03144

DSC03145

DSC03146

Ben on a fini par y pénétrer, dans la Gare Saint-Charles, de deux côtés à la fois...

DSC03147

DSC03148

DSC03149

 

Ça, c'est l'ami Sébastien, infatigable dragueur de policiers

DSC03150

Là, il avait une "touche" avec Cedric le grand policier "black" hilare...

 

DSC03151

Le policier à la tête nue nous a dit ne pas être un responsable et s'appeler GAVAT, soit "Garde A Vue A Tahiti"... C'est pas drôle!

 

DSC03152

Et la presse qui parle de 300 manifestant(e)s! Voyez plutôt

DSC03155

 

DSC03154

Il en est qui viennent de loin, non?

 

DSC03157

La marche pour le climat, maintenant...

DSC03158

DSC03159

DSC03160

DSC03161

DSC03163

DSC03164

DSC03166

C'est pas faux...

 

DSC03167

La belle du jour...

 

DSC03168

DSC03169

DSC03170

DSC03172

Une "figure", cette dame! Dans le bon sens du terme, bien sûr... Elle est adorable!

 

DSC03173

DSC03175

DSC03174

DSC03176

Ah revoilà une autre "habituée", avec ses affiches refaites, recto-verso, chaque semaine... Elle est adorable, aussi!

DSC03177

 

DSC03178

DSC03179

DSC03180

Le Gilets Jaunes devant "la maison de la philosophie", en toute cohérence...

 

DSC03181

Bon, faute de Fouquet's à défendre, les forces de l'ordre marseillaises, nettement moins stylées, protègent le "Bistro du Cours"... Ou attendent son ouverture pour l'apéro dans leur QG?

 

DSC03182

Vers Menpenti...

 

DSC03183

I.P.S SECURITE, les Gilets Jaunes pourraient leur demander de les protéger des forces de l'ordre, peut-être?

 

DSC03184

DSC03185

DSC03189     DSC03190

Et, pour finir en beauté, deux autres belles du jour, malgré l'uniforme, la cagoule... Je ne suis pas sectaire en matière de beauté féminine...